Yononaka Tori Haka

Imagine-toi un Monde. Oui, un Monde. Un Monde. Mais quuel monde ? Un Monde Légendaire. Un Monde qui n'existe que dans les rêves. Et pourtant, il existe bel et bien. Un monde... Un Monde dans lequel chaque être a un phénix, un oiseau de feu, représentant s
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeLun 6 Sep - 18:05

Contrairement à mes derniers jours passés, l'atmosphère était des plus calmes. Après ma maladie, ça faisait du bien. Et puis, Zorro était avec moi, c'était surement le plus important. Il avait souri. J'ai cru que ça faisait une éternité que je ne l'avais pas vu sourire ainsi. Tout était fini, et je pouvais remarquer tout le soulagement et la joie qqu'il dissimulait. Je lui souris à mon tour, tout aussi heureux que lui. Puis, il m'embrassa. Ca aussi, je n'en avais pas profité réellement ces derniers temps. C'était si agréable. Comment avais-je pu oublier ça ? Il avait les lèvres si douces... Lorsqu'il mit fin au baiser, il dit :


-Tu m'as toujours été d'une grande aide.

Je n'en étais pas si sur mais je lui faisais confiance. Et puis, de tout façon, quelle importance ? Du moment que l'avis de mon Zorro était favorable. Le silence s'installa, mais il n'était pas lourd, juste agréable. IL y avait seulement le bonheur d'être ensemble. Main dans la main, nous marchâmes un moment avant de rentrer chez la vieille femme. Comme je me sentais parfaitement bien, mon bretteur dit :

-Je crois qu'on va pouvoir rentrer, Sanji est presque guéri, je pourrais parfaitement m'occuper de lui.

-D'accord, comme vous voudrez. N'oubliez pas de revenir me voir de temps en temps, si jamais j etrouve la boite noire ou si vous avez besoin de soins. Ma porte vous sera toujours ouverte. Sanji, par contre, évite de manger toute nourriture animale, les champignons, les baies et autres fruits des buissons pendant quelques jours.


Je hochai la tête et lui répondit avec un au revoir. Puis, nous nous dirigeâmes vers notre cabane. Une fois là bas, je remarquai d'étranges marques au sol, des sortes de pas. Je grimpai alors là-haut pour vérifier que tout était comme nous l'avions laissé. Par chance, la cabane avait été épargné. Il y avait juste un mot sur la table. Je le pris précipitement et le lus pour moi-même.

Mon cher Sanji-kun,
Comme vous avez admirablement survécus, je vous ai accordé un petit bonus de taille, mais rien ne change, vous êtes toujours des gamins. Il vous faudra encore trouver la boite noire. Autant vous dire que vous resterez là toute votre vie. Je vous conseille de faire une meilleure maison, si vous voulez mon avis.

Carimatas


La feuille se froissa un peu sous la pression de mes mains. Je bouillonai de rage. Il se moquait clairement de nous ! Je donnai le papier à Zorro pour qu'il le lise tandis que je m'efforçai à ne pas explorer par la colère. Il nous prenait pour qui ? Il croyait qu'on allait rester là toute notre vie ? Que faisait-il de nos rêves ? Comment pourrais-je trouver All-Blue, si je ne quitte pas cette forêt ? Et comment Zorro pouvait-il devenir le plus grand bretteur du monde s'il ne pouvait pas aller détrôner celui qui possède ce titre ? IL s'entrainait tant depuis tout petit, il en avait fait la promesse à sa défunte amie. Je ne l'imaginais pas renoncer à son rêve. Et je voulais moi aussi, à tout prix, qu'il réussisse. Je savais déjà qu'il obtiendrait ce titre, si seulement nous pouvions sortir d'ici ! Et l'équipage ? Je voulais les revoir, les retrouber et reprendre la mer avec eux ! Même si mon amour représentait pratiquement toute ma vie, je ne pouvais pas laisser tomber mon rêve, le sien et nos amis. Je sentis mon bretteur commencer bouillir de rage. Il devait penser comme moi, à moins que ce soit l'appellation trop affectuve que Carimatas m'avait donné. En tout cas, il y avait de quoi énerve deux personnes.
J'entendis soudain un cri familier. Un cri d'oiseau. Je courus à la fenêtre et vit Kiiro atterir sur le rebord, en piaillant de joie. Tout doudement, je lui caressai le haut de la tête. Il allait visiblement bien, malgré l'inquiétude que je lui avais fait subir. J'eus une idée et demanda une faveur à mon phénix :

-Kiiro, j'aimerais te confier une mission. TU sais, CHopper est encore à la maison. Il comprend ton language alors j'aimerais que tu lui transmette un message de ma part, tu veux bien ? Dis lui que je suis avec Zorro, sain et sauf, mais que nous sommes victimes d'un sortilège qui nous empeche de revenir à la maison. Dis lui aussi que nous reviendrons bientôt et qu'il n'a pas à s'inquiéter. D'accord ?

Il cria un petit kiiiroo ! avant de s'envoler. Les phénix pouvaient des fois apprendre à défaire les sortilèges mais il avait à peine l'âge adulte. Je le regardai s'envoler et mon regard s'arrêta sur les traces de pas au sol. San sprévenir, je descendis les observer un peu. C'était des loups-garous. IL n'y avait pas eu de bataille ici, juste un convoi de guerre. Je marchais un peu plus loin. La troupe avait du partir à un endroit beaucoup plus éloigné. Tant mieux pour nous. Je revenais sur mes pas et vit Zorro, qui avait du me suivre vu que je ne lui avais pas dit pourquoi j'étais descendu. Je lui dis :

-Les loup-garous sont passés par là. Je voulais voir si leur terrain de bataille était tout près mais il a l'air d'être éloigné. Mais ils repasseront par là. Y'a en gros trois solutions qui se montrent devant nous : la première est de retourner chez la vieille pour être en sécurité d'eux, soit on va chez les loups qui nous avaient proposé un hébergement, soit on camoufle la cabane avec une plante adéquate des yeux et du nez de ces bestioles. Tu préfère quoi ?

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Zorro
Modow' Zorro alias Katana, bretteur fanatique de sabres
Zorro

Messages : 402
Date d'inscription : 13/09/2009

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Humain

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeLun 6 Sep - 19:05

Sanji avait lancait un dérniére au revoir puis ils se mirent en route pour leurs cabane. Le trajet se passa en silence. Mais effectivement le silence n'était pas lourd, il était même plus tot agréable... Zoro rêvassait un peu. Une fois arriver à leurs cabanes, il y avait d'étrange empreinte sur le sol. Heuresement la cabane ne semblait pas touché, mais il y avait la, sur la table un mot, Sanji le lut et le passa à Zoro. Zoro parcouru des yeux la lettre. A la fin, il était rouge, rouge de colére ! Il avait envie d'aller chercher ce sale mage et de le trancher en mille morceaux ! La lettre était celle ci.
Mon cher Sanji-kun,
Comme vous avez admirablement survécus, je vous ai accordé un petit bonus de taille, mais rien ne change, vous êtes toujours des gamins. Il vous faudra encore trouver la boite noire. Autant vous dire que vous resterez là toute votre vie. Je vous conseille de faire une meilleure maison, si vous voulez mon avis.



Et en plus il avait osé dire "Sanji-Kun" Cela le tapait vraiment sur les nerfs. Sans y faire vraiment attention, il déchira la lettre en quatre morceaux. Ils n'allaient pas restez toute leurs vie ici ! Ils avaient, tous deux, des rêves à réaliser ! Et c'est rêve était tous deux, trés important... Sanji avait survécu à la famine et comme Zoro il n'avait pratiquement pas connu ses parents, et il voulait trouver All-Blue, c'était un océan avec des milliers de poissons... Zoro était sûr qu'il pouvait y arriver, il en était certain ! Le rêve à l'escrimeur était aussi trés important, il lui fallait devenir le plus grand escrimeur du monde, il lui avait promit ! Ils ne pouvaient abandonner leurs rêves ! Ce qui était important aussi, c'était retrouver l'équipage, il le voulait... Ca lui manquait vraiment ! Mais comment le dire à l'équipage ? Zoro en était pas capable ! Il avait peur de la réaction des autres... Peut être y avait-il des homophobes dans l'équipage ? Il en avait aucune idée ! Soudain, un cri d'oiseaux retentit, ce qui arracha Zoro à ses pensées. C'était l'un des Phoénix de Sanji, Kiiro ? Il ne connaissait pas vraiment les Phoénix de son coq préféré... Peut être devrait-il s'y intéréssé ? Ca ferait peut être plaisir à Sanji ? Sanji caressa le haut de la tête de son Phoénix, ca Zoro pouvait le comprendre, c'était un animal pas un humain... Il lui dit.

-Kiiro, j'aimerais te confier une mission. TU sais, CHopper est encore à la maison. Il comprend ton language alors j'aimerais que tu lui transmette un message de ma part, tu veux bien ? Dis lui que je suis avec Zorro, sain et sauf, mais que nous sommes victimes d'un sortilège qui nous empeche de revenir à la maison. Dis lui aussi que nous reviendrons bientôt et qu'il n'a pas à s'inquiéter. D'accord ?

Bonne idée ! Ce pauvre Chopper qui était trouillard devait s'inquiéter et il doit croire qu'ils sont entrain de se faire manger par une bête... Ah la la... Chopper... Quelle petite Peluche attendrissante quand elle voulait ! Soudain, Sanji descendit, Zoro le suivit. Il observait les traces, cela semblait être des traces de loups... Ou peut être de loups garou ? Il n'était pas expert... Sanji s'éloigna un peu. Zoro resta toujours en arriére surveillant tout de même un peu, on ne savait jamais !
-Les loup-garous sont passés par là. Je voulais voir si leur terrain de bataille était tout près mais il a l'air d'être éloigné. Mais ils repasseront par là. Y'a en gros trois solutions qui se montrent devant nous : la première est de retourner chez la vieille pour être en sécurité d'eux, soit on va chez les loups qui nous avaient proposé un hébergement, soit on camoufle la cabane avec une plante adéquate des yeux et du nez de ces bestioles. Tu préfère quoi ?


Mmh... Bonne question... Il fallait déja éliminer la vieille, il avait déja passé assez de temps chez elle, c'était fatiguant à la faim... Avec une plante ? Mouais c'est pas si sécurisé que ca... Il restait une option, celle des loups... Ouais, ca pourrait aller...

-Bah peut être, chez les loups, qu'en pense tu ?

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 3dspdgq01h
Revenir en haut Aller en bas
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMar 7 Sep - 17:17

Zorro réfléchit un moment. La solution la plus simple était surement de retourner chez la vieille, mais j'imaginais qu'il en avait autant envie que moi. MOi aussi, je voulais qu'on ait un peu de temps pour nous. Pour les loups, il allait falloir s'expliquer et suivre surement des règles mais on aurait l a paix La troisième solution était risquée. Je n'avais pas encore trouvé la plante adéquate et si jamais ça ne marchait pas, il fallait affronter une horde de loup-garous. Aucune chance d'en réchapper sans dégâts. En même temps, avec cette solution, nous serions seuls tous les deux. Puis, il répondit :

-Bah, peut-être chez les loups, qu'en penses tu ?

-Le plus simple serait de revoir Ama, mais j'imagine que tu n'en as pas plus envie de moi. Alors ouais, ça doit être la meilleure solution.


J'avançai de quelques pas et levai la tête vers le ciel. Il fallait que je me souvienne du hurlement pour les appeler. Une fois le cri bien en tête, j'essayai de modeler ma voix afin de trouver l'intonation qu'il faut. Puis, je hurlai, une première fois d'abord pour assurer mon message et une deuxième fois pour confirmer mon appel. J'entendis une réponse voulant dire qu'ils arrivaient. Je me retournai un instant et sourit à Zorro Il devait surement se demander comment je pouvais conaitre ça. Les bruits de pas se rapprochaient. Je vis alors les loups arriver. J'en reconnus deux. Le troisième, noir et massif, devait être le chef de la bande. Je m'accroupis en face d'eux et exécuta un bref salut. Puis, j'expliquai notre situation. Bien sur, je dus parler du sortilège pour nos tailles ainsi que la fameuse boite noire. Le chef me lorgna avant de refuser net. Les deux autres loups essayèrent de le convaincre, comme moi. Il accepta finalement si nous respections trois règles. La première était que nous chassions notre propre nourriture. J'allais même jusqu'à lui affirmer que si nous avions trop, nous leur en donnerons. IL esquissa un léger sourire de loup avant d'énoncer les deux autres règles. La seconde était d'être dans une tanière séparée à la leur. Ce fut la troisième qui posait problème. Elle interdisait Zorro de garder ses sabres sur lui. Tout de suite, j'essayai de négocier le coup. Je le connaissais que trop bien pour savoir qu'il ne quitterait jamais ses sabres. Finalement, je réussis à le convaincre de pouvoir garder ses katanas sous deux conditions : que ce soit moi qui les porte et qu'un jeune loup soit toujours avec nous. Je savais que je ne pourrais obtenir mieux. J'acceptai donc avant de me relever et d'aller vers mon bretteur pour lui expliquer les modalités :


-Ils ont accepté mais il va falloir qu'on se tienne à des règles. La première est de chasser notre nourriture, la deuxième qu enous ayons notre tanière à part et la dernière, c'est que je garde tes sabres... Désolé...

Tout doucement, je m'approchai encore un peu plus de lui et mit mes mains derrière sa nuque. Je laissai mon regard se perdre dans le sien. Je savais qu'il tenait énormement à ses sabres, surtout celui de Kuina, mais il le fallait. Je n'avais pas eu le choix. Je luis expliquai d'une voix douce :

-Je sais à quel point tu y tiens, surtout le Wado ichimonji, je le sais que trop bien... Mais je n'ai pas pu négocier plus. Par contre, je peux te faire une promesse : j'en prendrais soin, plus encore que ma propre vie... S'il te plait...

Toujous aussi doucement, je posai ma tête contre son épaule, en passant mes bras autour de son cou. Je le câlinai doucement, en caressant lentement ses cheveux. Si nous n'étions pas pressés par les loups, j'aurais pu rester ainsi indéfiniment. Je me détachai doucement de lui pour déposer un petit baiser sur ses lèvres avant qu'il me donne ses katanas. IL avait une telle confiance en moi que je me promis d'y faire attention. Je fis signe à la meute que nous étions prêts. Entre temps, un quatrième loup était apparu, un louveteau dans sa gueule. IL s'approcha de moi et me confia le petit. Surement celui qu'on devait garder. J'expliquai brièvement cette condition à Zorro avant de prendre sa main pour suivre les loups. J'observais le louveteau que je tenais de l'autre bras. IL était tout chétif, mais son pelage gris reflétait la lumière d'un joli argent. IL s'appelait Reel, d'après ce que la meute m'avait dit. Nous suivions les traces de guerre avant de s'en éloigner vers l'Ouest. Devant les dégâts sur le champ de bataille, je me raidis. Zorro dut le sentir, vu que ma main s'était resserrée. IL y avait des traces de balles et de griffures partout. Un combat entre loup-garous et humains. Quelque soit l'espèce, la guerre était vraiment une chose horrible, si bien que mon coeur se serra. Comme pour m'assurer qu'il était bel et bien là, je caressai de mon pouce la main de mon amour. Si seilement toutes les hostilités pouvaient cesser ! Après un bon moment de marche, nous arrivâmes à destination. L'endroit était un amas rocheux, avec plusieurs tanières. La meute comportait une quinzaine de loups, en plus de quelques jeunes. Le chef alla rejoindre une femelle, sa compagne surement, que je reconnus. Elle s'avança vers moi et me salua. Il s'agissait de Tsukimi, ma soeur de meute. je comprenais mieux la confiance qu'on m'accordait. Elle me dit juste où était notre tanière, ainsi que quelques explications de vie que je connaissais déjà. En fait, Reel était son fils. Le pelage était sensiblement le même. Je conduisis Zorro selon les instructions de ma soeur et nous arrivâmes devant une tanière de roche, d'environ trois mètres sur quatre. Petite mais suffisante. On pouvait facilement y tenir assis. Dans un coin je vis un petit lit de mousse. Je déposai le louveteau endormi dessus. Je l'examinai alors un peu plus pour lui trouver une large balafre sur le flanc gauche. IL avait du avoir affaire à un ours, et le temps que la blessure cicatrise, ses pattes ne s'étaient pas développées. J'eus envie de l'aider un peu. C'était mon neveu après tout. Je me tournais vers mon bretteur pour lui expliquer ce qui venait de se passer.

-En fait, dans les premières années de ma vie, j'ai été séparé de mes parents pendant une bataille. J'ai été élevé avec des loups, et Tsukimi, la compagne du chef de meute, est ma soeur. Reel est son fil. Voilà pourquoi ils me font confiance. ILs devraient pour toi aussi, vu que Reel est aussi ton neveu.

Comme nous étions ensembles, il était autant son oncle que moi. Mais ça, les loups ne le savaient pas. J'attendis qu'il comprenne avant de me rapprocher de lui poru lui faire un calin. Bien serré contre lui, je souris. J'étais bien là, tout contre mon Zorro, à attendre que le temps passe. Puis, sans bouger, je lui demandais :

-TU veux qu'on aille chercher la boite noire ou à manger ? Ou on reste là ?


[Désolé, j'ai fait bouger Zorro... Si tu n'aimes pas, j'édite]

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Zorro
Modow' Zorro alias Katana, bretteur fanatique de sabres
Zorro

Messages : 402
Date d'inscription : 13/09/2009

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Humain

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMar 7 Sep - 18:44

Sanji sembla, tout d'abord, réfléchir à la propostion de Zoro, puis il lanca.

-Le plus simple serait de revoir Ama, mais j'imagine que tu n'en as pas plus envie de moi. Alors ouais, ça doit être la meilleure solution.



Bien sûr que c'était la plus simple des solutions, mais son amour avait deviner qu'il n'en avait pas envi, ca tombé bien, lui non plus ! Son blondinet lacha sa main et il avanca de quelques pas. Il regarda le ciel un instant puis il hurla, Il hurla comme un loup ! Dailleurs si Zoro n'avait pas vu Sanji il aurait cru que c'était un vrai loup ! Ha la la... Son beau blond était incroyable ! De toute facon il le savait depuis longtemps alors... Puis un cri lui répondit. C'était aussi un hurlement de loup, mais cette fois c'était un vrai loup. Car quel fou aurait pu répondre à Sanji ? Alors que ce n'était pas vraiment compréhensible. Sanji s'était retourné et avait sourit à Zoro, Zoro lui rendit son sourire. Des loups arrivérent, en vérité ils étaient seulement trois. Un des trois devait être chef de meute, il était assez massif et contrairement aux autres, qui avait habituellement le pelage gris, il avait un beau pelage noir. Sanji s'accroupi en face des loups à cause de la taille et il effectua un court salut. Puis il sembla expliquer quelque chose. Zoro n'y comprenait rien, il parlait en language des loups... Au bout d'un certain temps, aprés une longue conversation entre le loups et Sanji, Sanji lui dit.
 
-Ils ont accepté mais il va falloir qu'on se tienne à des règles. La première est de chasser notre nourriture, la deuxième qu enous ayons notre tanière à part et la dernière, c'est que je garde tes sabres... Désolé...

Quoi ? Mais... Pff... Il fallait des régles à respecter maintenant, et l'une de ses régles était totalement grotesque, Zoro se séparait de ses sabres ! Nan mais... Mais bon, heuresement c'était Sanji qui les prenait ! Il faisait totalement confiance à son ange blond. En parlant de lui, il s'approcha lentement et il mit ses mains dérriére la nuque de Zoro, l'espace d'un instant, Zoro fut un peu gêné, allez savoir pourquoi ? Sanji regarda Zoro dans les yeux, Zoro fit de même jusqu'a vouloir plonger dans les yeux de Sanji. Celui ci dit.
 
-Je sais à quel point tu y tiens, surtout le Wado ichimonji, je le sais que trop bien... Mais je n'ai pas pu négocier plus. Par contre, je peux te faire une promesse : j'en prendrais soin, plus encore que ma propre vie... S'il te plait...


Zoro le savait, que Sanji allait bien s'en occuper, il avait une totale confiance en Sanji ! Il n'avait jamias eu aussi confiance en quelques, ca c'était sûr ! Zoro lui sourit un instant. Son ange blond posa la tête sur l'épaule de Zoro et il caressa les cheuveux vert de Zoro. L'escrimeur était vraiment détendu avec son blondinet, ca c'était sûr ! Vu que Zoro était détendu et un peu dans les nuages, il fut limite surpris par le petit baiser de son Sanji, mais il se contenta de sourire bêtement, fou amoureux de son beau blond. Puis il revint sur terre et donna les sabre à Sanji. Il fit un signe a la meute pour avancer, et un dernier loup apparu avec un petit dans la gueule, il le donna à Sanji. Ces loups faisait vraiment beaucoup confiance à Sanji ! Sanji lui expliqua qu'il fallait qu'il s'en occupe et il reprit sa main. Ils arrivérent devant un champs de bataille, Zoro n'était pas vraiment étonné, mais cela le choquait quand même, lui et Sanji se raidirent, mais son ange lui caressait doucement la main avec le pouce. En effet, ce spectacle était vraiment trés pénible à voir... Enfin, ce que je veut dire c'est qu'il donnait pas mal le cafard, ce paysage. Saccagé par la guerre. Zoro n'aimait pas vraiment la guerre, même si lui il combattait beaucoup avec ses sabres, mais bon c'était un peu moins pire que la guerre, tout de même. Aprés un bon bout de temps, ils arrivérent chez les loups, Zoro parcouru le paysage du regard, il y avait quelques taniéres, mais surtout ce qu'on voyait bien c'était une quinzaine de loups qui était éparpillé, a faire des choses par ci et par la. Sanji conduisit Zoro vert une taniére, c'était la leurs. Bon elle était peut être dérniére, mais au moins, Zoro pouvait faire quelques siestes tranquillement, car il n'y avait aucun bruit par ici. Son beau blond déposa délicatement le louveteau sur la mousse, et il l'observa. Il sembla découvrire quelque chose, vu sa mine un peu intrigué. Zoro s'assit et bailla un peu, il étai fatigué aprés tout ca ! Sanji lui expliqua.
-En fait, dans les premières années de ma vie, j'ai été séparé de mes parents pendant une bataille. J'ai été élevé avec des loups, et Tsukimi, la compagne du chef de meute, est ma soeur. Reel est son fil. Voilà pourquoi ils me font confiance. ILs devraient pour toi aussi, vu que Reel est aussi ton neveu.


Ah... Pauvre Sanji, élévé par des loups, c'était donc pou ca qu'ils lui faisait tant confiance ? Et c'était aussi pour ca qu'il maitrisait autant la langue des loups ! Reel était le neuveu de Sanji mais aussi celui de Zoro, bah tiens ! Il avait un neuveu loup maintenant ? Enfin peut importe, pour l'instant ce qui l'intéréssait, c'était dormir... Dormir... Ses paupiéres s'alourdirent et il tomba dans un profond sommeil.

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 3dspdgq01h
Revenir en haut Aller en bas
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMar 7 Sep - 19:35

Il ne fallut pas beaucoup de temps à Zorro pour qu'il s'endorme d'un sommeil lourd. IL n'allait pas se réveiller de sitôt. Fidèle à lui-même, j'avais envie de dire. Je le regardai dormir un moment, attendri par cet image, avant d'entendre le petit louveteau bouger. Je m'approchai de lui. Il ouvrit les yeux et demanda ce qu'il faisait ici. Dans la même langue, je lui répondis qu'on avait sa garde et que j'étais entre autres son oncle. Il avait un peu souri, mais semblait triste. Je savais pourquoi il me l'avait confié lui. Parce qu'il était trop chétif pour la vraie vie et qu'il allait de toute façon mourir. La loi sauvage était dure. Mais moi, je ne voulais pas simplement le voir servir de sacrifice. Je voulais le voir grandir, vivre... Je laissai Zorro un moment seul pour sortir avec le petit louveteau. Il cligna des yeux à la lumière. Puis, je le déposai par terre.

-Reel... Je n'ai pas toujours été fort... J'ai du moi-même me muscler les pattes pour pouvoir me défendre. Tout n'est pas irémédiable. Alors suis moi, et je t'aiderais à devenir un vrai loup.

Je vis une lueur d'espoir dans son regard, avant qu'il me suive d'un pas peu assuré. Nous marchâmes un long moment. Il n'avait vraiment de problème là-dessus, mais c'était une base pour pouvoir se muscler. Je le fis courir, sauter et toutes sortes d'exercices. Il ne se débrouillai pas si mal, ce qui me laissai bon espoir de le voir être aussi fort que moi un jour. Je lui caressai le haut du crâne pour le féliciter avant de lui proposer de rentrer. Il était fatigué, si bien qu'il s'endormit dans mes bras pendant le retour. Une fois au milieu de la meute, tous les loups me regardèrent un peu intrigué. C'était un peu gênant. J'entendais vaguement des rumeurs me concernant, et sur l'humain au regard froid, surement Zorro. Sans m'en rendre compte, j'avais répondu que mon bretteur était quelqu'un de très gentil, juste pas très à l'aise avec les nouveaux venus. Tsukimi sourit en m'entendant. Nous discutâmes un moment, sous le regard de son compagnon. Je lui racontais alors ce que j'avais fait, et nottament pour lui prouver que mon amour était quelqu'un à qui on pouvait faire confiance. Je lui promis aussi de rendre son fils fort. Puis, je retournai dans la tanière. Je déposai le louveteau sur le lit de mousse. Zorro dormait toujours à poings fermés. Je souris avant de me couhcer à mon tour, fatigué par toute l'agitation. Je sentis le regard d'un ou deux loups sur nous, mais je n'en pris pas compte et m'endormit contre mon bretteur.

LE soleil me réveilla encore une fois. Je voulus me lever trop vite et je me cognai la tête contre le plafond. Je gémis un peu en me frottant le crane. Mais ça fait mal ! Avec ça, j'avai sdu réveiller Zorro. Je le vis doucement ouvrir les yeux. Je lui souris avant de sentir quelque chose sur mes genoux. Reel était là, à m'attendre. Il voulait aller chasser et il avait faim. Bonne idée. je proposai à mon brtteur d'y aller et il accepta. Une fois loin de l ameute, je redonnai les sabres à Zorro pour qu'il puisse chasser.

-Faudra me les redonner avant de retourner à la tanière, sinon, ils vont râler...

J'aimais pas ainsi le contraindre mais c'était necessaire. Je cherchais une piste de chasse lorsque je vis des traces toutes fraiches d'une meute de loup-garous. San splus attendre, Reel commença à les suivre et je dus lui courir après avant qu'il vienne se loger dans mes bras. devant nous, il y avait cinq loups-garous prêt à mordre. Je souris à Zorro avant de me lancer au combat. Quel plaisir de ne plus être totalement faible ! Je pouvais enfin protéger ceux que j'aime. Avec le louveteau dans les bras, je commençai ma collection de coups de pieds avant de jeter un oeil sur Zorro, pour voir quelle attaque il leur avait réservé...

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Zorro
Modow' Zorro alias Katana, bretteur fanatique de sabres
Zorro

Messages : 402
Date d'inscription : 13/09/2009

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Humain

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMar 7 Sep - 20:22

Pendant qu'il dormait, Zoro ne savait pas ce que faisait Sanji, en temps normal il l'aurait sans doute aidait, mais il avait besoin de beaucoup de sommeil. Un grand bruit sourd reveilla Zoro, il ouvrit doucement les yeux et regarda autour de lui, il avait presque oublier qu'il était dans une grotte froide et sombre, mais peut importe où il dormait, tant qu'il dormait... Il se leva doucement et s'étira en baillant et il demanda.

-Mmh... Déja le matin ?

Oui, Oui Zoro était une vrai marmotte qui, quand il était réveillé, ne savait pas ni quand, ni où il en était. Mais en voyant Sanji et le louveteau pour une fois il se rappela tout de suite où il était. Son ange blond lui sourit, Zoro ne pouvait se lasser de lui, de son visage, de son sourire, de ses yeux, de ses cheuveux... De tout... Il était parfait selon Zoro ! Ils se levérent avec le louveteau et ils étaient en route pour chasser. Sanji lui donna ses sabres qu'il, une fois dans les mains, les caressa doucement. Ses sabres était presque sa vie, mais bien sûr Sanji était tout de même un peu plus important. Mais ce n'était pas pareil, Sanji était son amour, non un objet alors que ses sabres était des objets, mais des objets trés important.

-Faudra me les redonner sinon ils vont râler...

Ouais, c'était sûr, ces loups avait une humeur aussi bonne que celle d'un ours ! En cours de route pour chasser, le bambin loup suivit des traces fraiches et Sanji lui couru aprés, il fallait qui suive son amour, peut être allait-il avoir des problémes vu les traces... Donc il courait dérriére Sanji, et il vut des Loups garous, Cinq exactement. Zoro sourit, enfin il allait pouvoir s'amuser. Il sortit ses sabres et mit un dans la main, un dans l'autre main, et le dernier, devinez ? Dans la bouche, bien sûr ! Il sourit et concocta un coup de Demon Slash.

-Demon SLASH !

A ce moment la, les loups garou furent coupés, et le sang coula, mais à l'étonnement de Zoro il n'était mort, il les avait sous estimer ! Il en faudrait plus, il demanda à Sanji.

- Mon amour, tu peut m'aider s'il te plait ?

Il rougit légérement, c'était la premiére fois qu'il utilisait un surnom pareil ![/size]

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 3dspdgq01h
Revenir en haut Aller en bas
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMer 8 Sep - 17:11

A sa grande habitude, Zorro attaqua avec son fameux démon slash, sans doute son attaque préférée. Je souris. Ca lui ressemblait tellement ! Mais, à cause du sortilège, il n'avait pas toute sa puissance, si bien que les loups-garous étaient encore debout, ruisselants de sang. J'entendis mon bretteur m'appeler :

-Mon amour, tu peux m'aider s'il te plait.

Je me retournais vivement vers lui, un peu surpris. Il rougissait légèrement. IL avait l'air lui-même surpris de sa propre invention. C'était mignon ! Moi aussi, il fallait que je lui trouve un nouveau surnom. Quelque chose d'original. Je lui fis un grand sourire et lui répondit :

-Avec plaisir, Ai-san !

Plutôt fier de ma trouvaille, je courrus à l'encontre des ennemis. Que pouvais-je bien lancer comme attaque ? L'une de mes préférées, comme l'avait fait Zorro. Je décollai du sol. Puis, je shootai chaque adversaire avec un coup de pied bien placé dans les côtes.

-Poitrine shoot !

Tous voltigèrent à quelques mètres de là pour ne plus se relever. Je revins sur terre, le louveteau toujours dans les bras. Je l'entendis japper pour dire qu'il était impressionné par notre force et qu'il voulait devenir comme nous. Je lui caressai le haut du crâne et lui répondis qu'il pouvait le devenir lui aussi. Il sourit et sauta de mes bras pour pousuivre un papillon. Il était mignon lui aussi. Je rejoignais Zorro regardant Reel gambader partout. Puis, tout naturellement, je lui caressai les cheveux en lui souriant :

-C'est quoi ce nouveau surnom, Ai-san ? Toi aussi, tu t'y met ?

Je crus le voir rougir un peu. Il était vraiment mignon quand il faisait ça ! Je déposai un baiser sur son front avant de repartir en attrapant sa main. Ai-san... J'étais fier de l'avoir trouvé. j'aurais pu dire Abiel, ce qui veut dire amour en elfique, mais il n'aurait pas compris (*Ai signifie amour en japonais et san est un suffixe de respect et de proximité, donc Zorro comprend ce surnom). Je l'utiliserai une prochaine fois. Reel poussa un petit hurlement aigu exprimant sa joie. Je l'avais entendu nous appeler, comme pour dire un truc du genre : dépêchez vous tous les deux, vous aurez le temps de vous caliner plus tard ! IL sautait partout en jappant de joie. Sa famille n'avait pas du être vraiment tendre avec lui. Il avait trouvé en nous deux des vraies parents, en tout cas, c'est ce qu'il disait. Il avait compris que j'aimais Zorro et vice versa, sans pour autant s'en offusquer. En fait, le système des loups n'étaient pas aussi compliqué. Chacun avait un partenaire attitré pour la vie. Teel pensait alors que nous étions partenaires tout simplement, sans chercher à y voir une complémentarité mâle/femelle. Seuls les créatures humanoïdes, par ce terme humain, avaient leur propre avis et pouvaient aimer des gens différents, d'espèces différentes et tout ça sans limite, bien que je n'imaginais pas une seconde ne plus pouvoir aimer Zorro et chercher à me séparer de lui. Mais par le fait de différents avis et différentes règles, nous avions de quoi avoir un peu peur des réactions des autres par rapport à notre amour, principalement si nous attendions l'avis de nos amis. Vraiment, les humains étaient bien compliqués. Mais après tout, quelle importance ? J'avais juste à vivre, pour lui d'abord, puis pour nos rêves et nos amis.
Reel trouva très vite une piste. Il s'arrêta pour flairer la trace toute fraiche d'un chevreuil. J'arrivais à sa hauteur. Instinctivement, nous nous plaçâmes face au vent pour suivre notre proie. Je guidai Zorro, tout en masuqant le bruit de mes pas. Très vite, nous aboutîmes dans une petite clairière, avec un jeune chevreuil qui broutait tranquillement. Il n'allait pas être facile à courses, il fallait le tuer avant qu'il n'ait le temps de fuir. Avant que je puisse énoncer l'ombre d'un plan, Reel sauta sur sa proie pour lui mordre férocement l'une de ses pattes avant. La bête ruait et se cabrait mais le petit loup tint bon. Je fis signe à mon bretteur de l'aider, c qu'il fit en tranchant le cou de l'animal. Tout s'était joué en moins d'une minute.
Le louveteau semblait très fier de sa première prise. Je le félicitai. Il ne s'était pas jeté dessus sans réfléchir. Saachant qu'il n'avait pas assez de puissance encore pour briser la nuque du chevreuil, il avait mordu l'une de ses pattes pour l'empêcher de fuir. En fait, il avait entièrement compté sur Zorro pour finir le travail. Il avait tout simplement confiance en nous. Après tout, la chasse était un travail d'équipe.
A l'aide d'un petit couteau que j'avais récupéré chez la vieille, je découpais les meilleurs morceaux, puis je donnai le reste de l'animal à des carnivores qui avaient été attirés par l'odeur. Avec mon briquet, j'allumai un petit feu afin de cuire la viande que j'avais piqué sur des petites branches. Tout au long de la cuisson, j'assaisonnai la nourriture tout en donnant au petit loup sa part. Il gobait le tout avec appétit. Une fois le repas prêtn je laissai Ai-san manger tandis que je cueillai des fruits ressemblant à des pommes en guise de déjeuner. Ama m'avait interdit la viande et autres nourritures qui foulaient le sol. Surement parce que le ver pouvait s'y loger. Je nettoyai soigneusement les fruits avant de les manger. Heureusement pour moi, j'allais bientôt pouvoir manger autre chose.
Une fois notre repas fini, Reel recommençait à sautiller partout. Je repris la main de mon Zorro pour lui suivre et chercher la boite noire. Très vite, le louveteau s'épuisa et s'endormit dans mes bras. S'il était encore chétif, il avait une telle force de vie qu'il semblait inarrêtable.
A force d'aller toujours vers l'Ouest, nous avions atteint le bord de la forêt. De l'autre côté, on retrouvait la plaine. Doucement, je m'approchai. Je lâchai un instant la main de mon amour pour toucher un mur invisible qui se dressait devant moi. C'était bizarre mais ça ne faisait que renforcer ma détermination pour retrouver cette fameuse boite. Il était temps de mettre fin au sortilège. Et il était aussi temps d'éclater la tronche à ce foutu mage. Je reculai pour m'éloigner du mur. Aucune trace, ni rien qui pouvait témoigner l'utilisation d'un ensorcèlement. Carimatas était vraiment fort, plus fort que je ne le croyais. Mais aussi dangereux. Il devait sans doute concocter différents poisons, si bien qu'on ne pouvait faire confiance à personne d'humanoïde à part la vieille. Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu affaire à un adversaire aussi redoutable.
Un peu fatigué par la marche, je m'asseyais par terre contre un arbre en fixant toujours ce fameux mur invisible. Plus je le regardais, moins il m'inspirait confiance.

-Dis Zorro, tu penses qu'on chercher vraiment au bon endroit, cette boite noire ? J'ai l'impression de tourner en rond alors que l'autre vieux fou nous nargue. Il doit bien y avoir un indice dans tout ça...

Je fermai les yeux et essayai de me rappeler tout ce qu'on avait vécu depuis aujourd'hui. L'ours, le sortilège de vol, le ver et tout le reste. Très vite, une idée me vint à l'esprit. A chaque fois, le mage avait cherché à nous écarter du sol. La réponse était peut-être dans les airs. Bien attachée autour d'une branche feuillue, la boite devenait invisible. Mais sur combien d'arbres pouvait-elle être ? Des milliers, évidement ! Et il avait aussi cherché à nous écarter du sentier de guerre.

-Il faut qu'on trouve un lien entre le ciel et l aterre. C'est là, la clé de la solution. Soit un mot, ou un endroit... Il nous faut cette clé...

Je cherchais alors dans mes connaissances elfiques un mot qui pouvant relier les deux, mais rien ne me venait à l'esprit. Ce fut dans cetet ambiance trop calme que je m'endormis contre mon bretteur, qui s'était installé à mes côtés.

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Zorro
Modow' Zorro alias Katana, bretteur fanatique de sabres
Zorro

Messages : 402
Date d'inscription : 13/09/2009

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Humain

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMer 8 Sep - 18:06

Zoro crut un instant que Sanji avait trouvé son surnom ridicule, mais à l'inverse il dit.

-Avec plaisir, Ai-san !

Ai- San ? Eh bien, Sanji n'était pas timide avec les surnoms... Il se mit face à l'ennemie puis il décolla du sol et il cria.

-Poitrine shoot !

Les Loups garous décollérent et ils s'écrasérent par terre, pour ne plus se relever. Zoro fut epousstoufflé par l'attaque efficace de Sanji. Certes, elle était assez simple mais elle était trés efficace contrairement à son Demon
Slash ! Ah... Oui son blondinet l'étonnait de plus en plus ! Le petit chiot... Euh Louveteau... Pardon ! Jappa et Sanji lui caressa le haut du crâne en lui répondant quelque chose que Zoro ne comprenait pas vraiment. Le petit louveteau sembla sourire et sauta des bras de Sanji. Il gambadait en chassant des papillons. Zoro avait fixait son attention sur le petit louveteau quand Sanji arriva et lui caressa les cheuveux, cela le surprit un peu et il tourna doucement les yeux vers sont amour. Son ange blond lui caressa doucement les cheveux tout naturellement et il lui dit.

-C'est quoi ce nouveau surnom, Ai-san ? Toi aussi, tu t'y met ?

Zoro fut légérement surpris par cette remarque et il rougit l'espace d'un instant. C'est vrai, il avait employé un compliment, ou plutot un petit surnom, mais il ne savait pas pourquoi ce surnom avait franchi sa bouche. C'était encore tout nouveau pour lui... Ai-san était plus réfléchi que mon "amour" qui était classique. Ai signifiait amour en japonais et San était un suffixe de respect. Reel, c'était le nom du louveteau, jappait... Sanji avait l'air de comprendre mais il réfléchissait. Zoro aussi... Ou trouver la boite noire ? Oui c'est vrai, c'était assez dur de la trouver même si il n'avait pas bien chercher, et puis la forêt était assez grandes ! Ils en aurait sans doute pour un long moment. Sanji avanca, Zoro fit de même et il regarda Reel. Il voulait peut être chasser car il regardait depuis un certain temps, un chevreuil bien dodu. Il se mit à l'attaque et il mordu la patte de l'animal. Celui ci ne pouvait plus marcher mais il se débattait tout de même. A ce moment la, Zoro comprit, il prit ses trois sabres et il trancha le cou de l'animal. Il rangea ses sabres et regarda le petit loupiot gris qui était tout content et qui agitait la queue. Sanji découpa des morceaux de viandes avec un petit couteau. C'était trés précis. Zoro aurait voulu donner un coup de main à son blondinet mais il avait déja finit. Il donna les autres morceaux à des animaux alléchait à l'odeur. Sanji était en train de cuire les morceaux de viande puis il en donna à Zoro. Le bretteur les mangea assez vite, car non seulement il avait faim et parce qu'il ne voulait pas laisser Sanji seul. Une fois le morceaux de viande finit, il se hata de rejoindre Sanji et s'installa à cotés de lui. Son coq prit sa main et Zoro caressa doucement la main de Sanji avec son pouce. Le louveteau s'endormit dans les bras de Sanji et celui ci lacha la main de Zoro pour regarder quelque chose. Il toucha quelque chose mais qui n'était pas la... Il mimait ou quoi ? Non il semblait qu'il y est vraiment quelque chose. Encore un coup de ce sale Carimatas ! Bon sang ! Quel... Mmmh... Zoro avait beaucoup de mots vulgaires pour ce mage à la noix ! Sanji dit.


-Dis Zorro, tu penses qu'on chercher vraiment au bon endroit, cette boite noire ? J'ai l'impression de tourner en rond alors que l'autre vieux fou nous nargue. Il doit bien y avoir un indice dans tout ça...

Sanji n'avait pas tort, oui Zoro aussi avait cet impression la... Zoro aurait voulu répondre mais Sanji cherchait déja, Zoro l'aida un peu en cherchant vaguement. Au bout d'un moment, Son ange lui dit.

-Il faut qu'on trouve un lien entre le ciel et l aterre. C'est là, la clé de la solution. Soit un mot, ou un endroit... Il nous faut cette clé...

Oui, il leurs fallait cette clé ! C'était certain ! Mais Zoro aurait voulu encore une fois répondre, mais Sanji s'endormit sur l'épaule de Zoro. Le bretteur caressa lentement les cheuveux de Sanji comme il avait l'habitude de le faire, quand il vit que le louveteau était venu sur ses genoux et semblait vouloir quelque chose, à ce moment la, Zoro s'immobilisa et il enleva la main des cheuveux de Sanji. Ce qu'il caressa cette fois, c'était le dos du petit loup. Il jappait toujours, mais que voulait-il ? Soudain il sut, il voulait jouer mais bien sûr ! Il se leva et il joua un peu avec Reel. Il lui courait aprés et le chatouillait... Ect... Mais il sentit ses paupiére s'alourdire et il s'endormit.

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 3dspdgq01h
Revenir en haut Aller en bas
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMer 8 Sep - 19:06

Je sentis une langue rapeuse me sortir de mon sommeil. Lorsque j'ouvrais les yeux, je vis le petit louveteau en face de moi, les pattes avant appuyé contre mon torse. A côté de moi, Zorro s'était finalement endormi. Je devenais comme lui en moment, je dormais plus qu'il ne fallait. Le petit loup demandait visiblement de l'affection. Je le pris dans mes bras et le caressa doucement. IL émit un espèce de ronronnement de loup. Il me raconta ensuite qu'il avait joué avec Gurin, surement mon brtteur adoré, avant qu'il ne s'endorme. Comme il s'ennuyait, il est venu me réveiller. Je lui souris. IL nous prenait vraiment pour ses parents. Le louveteau commença à s'agiter. Je lui proposais de faire ses exercices, ce qu'il fit. Il y mettait tant d'ardeur ! Je le regardai s'acharner tandis que j'avais passé un bras autour des épaules de mon amour et lui caressait doucement ses cheveux verts. Reel avait tellement travaillé qu'il s'effondra sur mes genoux à la fin de l'entrainement. IL s'endormit aussitôt. Je posai mon autre main sur sa tête.

-Tu as bien travaillé, petit loup.

Maintenant, qu'allais-je faire ? J'aurais pu m'endormir à mon tour mais, même si les loups ne dormaient jamais sans surveiller les environs, je ne pouvais faire de même. Je regardai alors les alentours, tout en caressant toujours les beaux cheveux de mon Zorro. Déjà, le soleil commençait à légèrement décliner. La nuit arrivait tôt dans ces contrées. Il fallait rentrer pas trop tard mais je n'avais pas le courage de réveiller mon amour. Alors je laissai mon esprit gambader dans mes souvenirs. J'étais tellement bien comme ça ! Je me rappelai alors de l'équipage. Récement, j'avais eu une idée. Je me souvenais du numéro de notre escargophone. Avce mon canarophone, je pouvais surement les appeler. Mais je voulais le faire avec mon bretteur, et Chopper aussi. Juste pour dire qu'on allait bien et d'arreter de nous chercher. Juste pour les rassurer.
Le ciel avait pris une teinte orangée lorsque mon Zorro émergea du sommeil. Je n'avais plus la main dans ses cheveux mais j'avais gardé mon bras autour de sa nuque. Sans un mot, nous regardames le soleil se coucher dans un sourire. Puis, j'eus une illumination soudaine, si bien que j'avais haussé la voix un peu fort :

- J'ai trouvé Zorro ! J'ai trouvé ! C'est le soleil !!! Le soleil est la clé !!!

C'était lui qui, du ciel, descendait vers la terre. IL était le lien entre les deux. ce n'était pas par hasard qu'en elfique, un coucher de soleil se disait, en traduisant mot à mot : le retour du ciel vers la terre. Je ne savais pas encore comment exploiter cette clé, mais j'en étais sur que j'avais la bonne. Après, il y avait plusieurs possibilités : celle d'un grand lac où se reflétait l'astre de feu, ou alors la direction où se levait ou se couchait le soleil...Reel, surpris par mon cri, se réveilla un court instant pour me dire quelque chose comme étant ça : je connais le point de lumière... Je peux le toucher... je connais l'endroit ou le toucher... Aussi surpris que je puisse l'etre, je répétais ce qu'il venait de dire, si bien que mon bretteur l'entendit aussi. Le louveteau connaissait un endroit où le soleil pouvait etre touché. Il savait où aller.

-On a la solution... Reel sait où aller... Nous avons notre solution...

j'en étais persuadé, si bien que je ne détachai mon regard du petit loup. J'espérais de tout coeur qu'on ne se trompe pas. J'avai stellement envie de sortir d'ici. Bien sur, j'adorais Reel et je passais un peu de bon temps ici, mais j'avais toujours l'impression d'être enfermé. Je voulais sortir et retourner chez moi. Je voulais enfin lui faire payer pour ce qu'il m'avait fait, ce foutu mage !

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Zorro
Modow' Zorro alias Katana, bretteur fanatique de sabres
Zorro

Messages : 402
Date d'inscription : 13/09/2009

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Humain

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeMer 8 Sep - 20:02

Zoro se reveilla, il sentait depuis un moment une main lui caressait les cheuveux. Il ouvrit ses beaux yeux émeraudes et regarda Sanji qui lui caressait lentement les cheuveux. Il attrapa le poignet de son ange et le caresssa. Il sourit à son blondinet et l'embrassa longuement, ca faisait longtemps et ca commencait à manquait un peu à Zoro. Puis Sanji voulut parler et Zoro lui laissa un peu d'espace et mit fin au baiser, mais il continuait à caresser doucement le poignet de son beau blond.

- J'ai trouvé Zorro ! J'ai trouvé ! C'est le soleil !!! Le soleil est la clé !!!

Wow, un genie son Sanji dis donc !Il le savait depuis le début de toute facon, Tout au long de sa vie, Sanji serait indispensable pour avancer. Comment avait-il pu vivre sans lui auparavent ? Parfois c'était vrai qu'il se le demandait... A ce moment la, le loupiot parla avec Sanji et Sanji lui répondit. Il y eut une courte conversation comme ca puis Sanji dit.

-On a la solution... Reel sait où aller... Nous avons notre solution...

Zoro faillit pousser un cri de joie, mais il se retint et garda un air sérieux et un peu froid, comme il le faisait d'habitude quoi... Enfin ils pourraient donner une bonne correction à ce vieux sh'nock ! Il regarda Sanji et lentement, il se leva et prit la main de Sanji en demandant.

- On y va ?

Le petit loup considéra longuement Sanji et Zoro puis il avanca. Il était devant et guidait les deux amoureux. Enfaite Zoro préférait ca comme ca, car comme Luffy il avait un trés bon sens de l'orientation ! En quelques minutes ils arrivérent, c'était un profond lac, trés beau. Car il était d'un bleu assez claire et on pouvait voir le paysage se reflétait dedans. Zoro regarda aux alentours, il y avait quelques arbres et de l'herbe... La nature quoi, mais ce n'était pas vraiment trés grand.

-Séparons nous pour chercher je pense...

Une fois séparait, Zoro chercha de son cotés, il n'y avait presque rien, il avait juste apercu quelque chose de noir et lisse, mais ca ne pouvait pas être ca... Alors il passa devant et continua ses recherches...

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 3dspdgq01h
Revenir en haut Aller en bas
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeJeu 9 Sep - 17:45

Je sentis une onde de bonheur venant de mon Zorro. Il le cachait mais il était aussi heureux que moi. Il me regarda avant de se lever et de me prendre par la main en me demandant :

-On y va ?

Je lui souris et me levai à mon tour. Reel ouvrit la marche et nous le suivimes, savourant cet instant. L echemin déboucha sur un lac assez profond. Le paysage se reflétait dedans, si bien qu'on pouvait toucher le soleil. L'endroit n'était pas très grand mais magnifique. Zorro dit :

-Séparons nous pour chercher je pense...

Nous partîmes chacun d'un côté. Je parcourus la zone du regard avant de chercher un peu plus fort. Mais aucune trace de la boite noire. Déçu, je rejoignis mon bretteur, qui n'avait apparement rien trouvé. Je soupirai. Nous nous étions engagé dans une fausse piste. Soudain, quelque chose attira mon regard, quelque chose de noire et lisse. Je m'approchai lentement pour trouver une espèce de cube noir. Je reconnus tout de suite la fameuse boite noire du vieux mage. Je la pris, à moitié surpris et émerveillé. Nous l'avions trouvé ! Enfin ! Un petit sourire se forma au coin de mes lèvres avant de devenir un sourire de joie sans borne. Tel un gamin fou de joie, je sautai sur mon amour et nous tombâmes au sol. Je n'en pris pas compte et lui fis un gros calin en répétant :

-On l'a trouvé ! On l'a trouvé !

Reel sauta à son tour sur mon dos. Lui aussi voulait un calin. Il se faufila entre moi et mon amour en jappant. Puis, une fois notre vague d'euphorie passée, je m'asseyais que les genoux de Zorro. j'observais la boite d'un peu plus près. Elle comportait de fines lignes un peu partout, comme des démarquations. Je reconnus un casse-tête dont le but était de défaire en entier le cube. Je parcourais le cube de mes doigts avant de bouger la première pièce, puis les autres. Je connaissais bien le principe et je réussis assez rapidement à séparer toutes les pièces. A l'intérieur, je trouvais deux perles de couleur différente, l'une verte et l'autre bleue. Je les pris et les confia à mon bretteur tandis que les pièces du casse-tête se reformèrent pour devenir un autre cube, avec six faces colorés avec neuf carrés, qui se mélangèrent. Un autre casse-tête. Je repris le cube et le regardai sur tous les coins avant dde faire coulisser les carrées pour que toutes les couleurs concordent. Je mis un peu plus de temps avant de réussir. Le cube s'ouvra alors pour me donner deux perles, identiques aux précédentes. Je les donnai aussi à Zorro avant que le cube change de nouveau. Cette fois, c'était devenu une simple boite cadenassée par des espèces d'anneaux emboitées les uns dans les autres. Encore un casse-tête. Il fallait les séparer. Je n'avais jamais fait ce genre de trucs, si bien que je passais encore un peu plus de temps à l'observer avant de m'y atteler. Je msi beaucoup plus de temps pour le résoudre mais je réussis finalement à ouvrir la boite pour y trouver encore deux autres perles. Puis, le cube se transforma en une feuille de papier où il était écrit ceci :

Arrivé jusque là, la première partie du sortilège est levé. Vous n'êtes plus des gamins. Mais si vous voulez sortir d'ici, il va falloir échanger vos âmes...
Carimatas


La feuille se désintégra juste après. Echanger nos âmes ? De quoi parlait-il ? Je tournais la tête vers Ai-san, comme pour lui demander son avis, lorsque je le vis adulte. Nous étions redevenus normal. J'esquissai un léger sourire avant de serre Zorro contre moi. Au moins, nous avions retrouvé toute notre force. Le petit loup jappa sur mes genoux, comme si'l était jaloux. Je m'écartai un peu de mon amour pour caresser Reel, qui gémit de bonheur. Mais tout n'était pas fini, il restait encore une partie du sortilège. Je pensais alors aux perles que nous avions récoltés. Trois vertes et trois bleues. Si c'était ça, nos âmes ? IL fallait alors que je prenne les vertes. Je demandais alors les perles à Zorro et lui donna les trois bleues.

-Echanger nos âmes, disait-il... Je ne sais pas ce qui va se passer, mais c'est la seule solution pour sortir d'ici... Prenons le risque ensemble.

Je lui souris une dernière fois avant d'avaler les perles vertes. Mon esprit sombra alors dans d'insondables ténèbres.

Retour sur le baratie. Je me souviens parfaitement de cette scène. Oeil-de-faucon contre Zorro. Celui-ci s'apprête à recevoir le dernier coup. Bizarrement, cette idée me semblait insupportable. Par amour. Contre le sabre invincible, je m'interposai, sacrifiant ma jambe droit. Ruisselant de sang, mon bretteur me regarda, surpris. Si tout le monde n'était pas au courant, Zorro et moi éprouvions les mêmes sentiments. Il cria :

-Sanji... POurquoi....? POurquoi t'as fait ça ?

-Je sais que ton honneur en prend un coup. Je sais tout ça. Mais je ne pouvais me résoudre à te laisser mourir. Si tu meurs, comment peux-tu devenir le meilleur bretteur du monde ? Ne perds pas ta vie juste pour ça, s'il te plait...

Je ne pouvais plus bouger ma jambe. Autour de moi, le décor changea. Je me retrouvai dans un tout autre endroit. Il pleuvait, mais c'était une pluie âcre et rouge. Du sang... Quelqu'un tomba du ciel. Zorro. Il était blessé et couvert de sang. Son ennemi était en face de lui, n'attendant qu'à le tuer. A cause de ma jambe, je ne pouvais pas me battre. Mais je refusais de laisser mourir mon amour. A mes pieds, je vis des couteaux de cuisine. Sans hésiter, je le spris pour éliminer mon ennemi. J'avais du y perdre une main Mais j'avais sauvé celui que j'aime, avant que le décor change une dernière. Trois perles... Trois scènes...
J'étais dans un fauteuil roulant. Ma main mutilé m'empêchait de cuisiner et je ne pouvais plus me battre. Zorro était derrière moi. Je l'entendis sangloter légèrement :

-TU.... Tu as perdu tes james, ton âme de cuisinier;..tou... Même ton rêve... A cause de moi...

Ainsi, il se sentait coupable. Je levai la tête pour voir son visage dévasté par les larmes et la tristesse. de ma main valide, je lui caressai la joue en souriant faiblement :

-J'ai peut-être perdu mon âme et ma force, mais je t'ai sauvé toi. J'ai choisi de te maintenir en vie de toutes mes forces. Tu n'as pas à te sentir coupable. Vis Zorro ! Réalise ton rêve et vis ! Ne te retourne pas sur ce qui s'est passé... Juste, va de l'avant, d'accord ?

Avant que l'image disparaisse, je l'embrassai. Tout devint noir. L'échange des âmes était terminé.


Je repris conscience dans la forêt. Je n'avais pas bougé en fait. Reel hurla doucement. IL dit qu'il avait vu nos âmes quitter nos crops donc il avait veillé toute la nuit sur nous. IL s'endormit ensuite sur mes genous. Je regardais le ciel. Effectivement, le soleil se levait. Il s'était passé tant de temps que ça ? J'attendis que Zorro sorte de sa léthargie avant de lui sourire. Je ne sais pas ce qu'il avait pu voir, mais j'espérais qu'on avait réussi l'épreuve. Doucement, je déposai un baiser sur sa joue avant de le lever et de le guider vers le mur invisible d'hier. Je m'arrêtai devant un onstant, soupira, serra plus fort la main de mon amour avant de reprendre ma marche. J'avais fermé les yeux. Je marchais un court moment avant de m'arrêter une seconde fois. Je rouvris les yeux. J'étais dans la plaine, avec le petit loup et mon bretteur. Le sortilège était bel et bien levé. Avant que j'eus le temps de m'extasier, j'entendis la voix du vieux mage dans mon dos :

-Eh bien, vous n'êtes pas aussi gamins et ambitieux que je le pensais... Mais je ne vais pas vous laisser partir aussi facilement !

Il se mit en position de combat. Je me préparai aussi, mais je souris à Zorro pour lui faire comprendre que je lui laissai l'honneur de commencer :

-Vas-y, Ai-san ! Je te laisse ce privilège !

Dès qu'il partit au combat, je courrais à mon tour vers l'ennemi, pour lui éclater la tronche. Depuis le temps que j'en avais envie pour tous les affronts qu'il avait osé nous faire !

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Zorro
Modow' Zorro alias Katana, bretteur fanatique de sabres
Zorro

Messages : 402
Date d'inscription : 13/09/2009

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Humain

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeJeu 9 Sep - 20:03

Au bout d'un moment, Sanji n'avait pas non plus trouvé la boite noire, Zoro soupira, ils fallaient qu'ils trouvent cette boite ! Mais soudain Sanji fixa quelque chose, et un petit sourire se dessina sur ses lévres, puis un grand sourire comme Luffy savait le faire. Puis il prit une boite noire et lisse, c'est ca qu'il avait vu ! Zoro se tapa le front avec la paume de sa main bon sang ! Quel idiot ! Enfin bref Sanji l'avait trouvé, alors ! Sanji lui avait sauté dessus et Zoro rit, enfin il avait trouvé la boite ! Il était tellement content qu'il embrassa son ange blond. Puis ils se relevérent et Sanji observa la boite et commenca à résoudre un casse tête. Zoro ne comprenait jamais ce genre de casse tête ce n'était pas vraiment son truc il fallait croire... Sanji résolu plusieurs casse tête, et à chaque casse tête Zoro espérait de tout coeur qu'il allait réussir. Mais de toute facon il lui faisait confiance, il savait qu'il pouvait réussir ! A chaque énigmes résolu, son coq lui donnait des perles verte et bleu. Puis une fois le dernier casse tête fini, une feuille apparut. Ci dessus il était marqué :

Arrivé jusque là, la première partie du sortilège est levé. Vous n'êtes plus des gamins. Mais si vous voulez sortir d'ici, il va falloir échanger vos âmes...


Hein ? Mais... Bon encore une dérniére étape, il fallait tenir bon ! Sanji se tourna vers Zoro, puis Zoro remarqua que Sanji était re-devenu le beau blond qu'il était, Le bretteur vert devait l'être lui aussi car Sanji se serra contre Zoro. Celui ci sourit et caressa les cheuveux de son blond, enfin ! Mais il fallait procéder à l'échange des âmes... Le petit loup semblait jaloux, Zoro grogna légérement, et vui lui aussi était jaloux ! Dans ces moments la, faut pas l'déranger ! Enfin, ca passera pour cette fois, ce n'était qu'un "chiot" aprés tout !

Echanger nos âmes, disait-il... Je ne sais pas ce qui va se passer, mais c'est la seule solution pour sortir d'ici... Prenons le risque ensemble.

Sanji n'avait pas tort, Zoro essaya et avala ses perles...



Que... Quel était cet endroit ? C'était vaste et sombre... Un homme blond se tenait devant lui et un autre homme à la carrure plutot massive était prêt à achever le pauvre homme blond. Cet homme blond, c'était son blond, c'était Sanji, Zoro refusa de voir ce désatre et sans réfléchir, il se mit devant Sanji... Il n'avait plus de bras...

-Zo... Zoro ! Qu'as tu fait ? Pourquoi t'as fait ca ?

Zoro se contenta d'esquisser un petit sourire en guise de réponse, mais ce petit sourire voulait tout dire... A ce moment la , il tomba par terre, inconscient. Plus tard... Zoro avait deux moignons et Sanji le suivait, s'en voulant à mort, les yeux humides et rougis par les larmes, il dit.

-Je...Je ne comprend pas, tu n'aurai jamais du faire ca, par ma faute tu à renoncer à ton rêve !

Zoro sourit un peu et déposa un bisou sur la joue de celui ci, puit il dit.

-Tu n'as pas à t'occuper de moi, s'il te plait, je ne suis plus rien, alors réalise tes rêves et va de l'avant, pour moi...

A ce moment la, Zoro se reveilla, il vit Sanji qui le regardait et il vérifia que ses deux bras était toujours la, c'était bon. Le petit loup avait hurlait, s'en doute s'inquiétait -il pour Sanji... Sanji prit la main de Zoro et ils marchérent un moment, c'était bon ! Ils pouvaient sortirent ! Zoro et Sanji allaient sauter de joie quand soudain , une voix s'éleva.


-Eh bien, vous n'êtes pas aussi gamins et ambitieux que je le pensais... Mais je ne vais pas vous laisser partir aussi facilement !

Zoro grogna et regarda Sanji, pendant un long moment ils se consultérent du regard et Zoro se mit en position de combat puis Sanji brisa ce silence et il dit.

-Vas-y, Ai-san ! Je te laisse ce privilège !

Un sourire trés effrayant déchira le visage de Zoro, il prit ses trois sabres et il fit son attaque préférée avec toutes ses forces.

-Demon Slash !

Le vieillard tomba, déséquilibrée, il était coupée de partout, maintenant il était assez faible, il regarda Sanji un instant puis il dit.

-On l'achéve ?

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 3dspdgq01h
Revenir en haut Aller en bas
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Sep - 9:18

A peine eus-je dis que je lui laissai massacrer le vieux mage, Zorro prit ses sabres avec un sourire terrifiant. Je ne le reconnaissais presque plus. Avec ses trois katanas, il fit son attaque préféré : le démon slash. Le vieux, tailladé de partout, tomba à terre, haletant. Je m'approchai lorsque mon bretteur me demanda :

-On l'achève ?

A vrai dire, cette idée me faisait froid dans le dos. Malgré tout ce qu'il nous avait fait, je ne pouvais me résoudre à le tuer de sang-froid. IL n'avait pas mérité ça. J'arrivais à sa hauteur et il me regarda. Le pauvre, il n'avait plus aucune force. Non, je ne pouvais pas le tuer. Mais j'avais encore quelque chose à lui demander :

-Dis, Ossan, on peut savooir pourquoi tu nous as ensorcelé avec un sort aussi puissant ? Je veux bien croire que le fait que je t'ai menti et ce qu'a fit Zorro t'avait énervé, mais ce n'était pas une raison valable pour un tel sort. Pour un truc d'une telle ampleur, tu dois avoir une autre raison, non ? Si ce n'est pas nos primes, ni nos paroles... Alors qu'est ce que c'est ?

-Je vois... Tu n'es pas aussi irréfléchi que je ne le pensais, tout comme ton ami. En effet, j'avais une autre motivation. C'est cette fameuse mèche blonde, ou plutôt ce qu'il y a en dessous. Tu as un llourd crime là dessous, et tu n'as pas payé. ILS te cherchent, et ILS m'ont demandé de l'aide. Pour que tu paies.

-Attends, qu'est ce que tu racontes ? De quel crime tu parles ? De quoi m'accuse t-on encore ?

-Ton oeil ! La pierre de ton oeil ! TU ne l'as pas payé à que je sache ! Et ILS attendent toujours ! Maintenant que tu l'as pour oeil, il faut que tu donne un équivalent !

-De quoi tu parles ? C'est Jiisan qui me l'a donné. Un vieil homme ! Je ne vois pas pourquoi je devrais payer quoique ce soit !

-Ah, mon frère... Oui, il te l'a donné mais il n'a pas pu payer pour toi. Quel idiot, celui-là ! Ce n'est qu'un bon à rien ! Il a été arrêté lui aussi, et ça srea ton tour, si tu n'as pas ce qu'ils veulent ! Tu n'aurais jamais du sortir d'ici !


Ne voulant pas en entendre plus, je l'assomai d'un coup de pied au visage. MOn visage n'exprimait que de la colère. IL avait osé insulté celui qui m'avait aidé à me sortir du gouffre, il y a longtemps. Et il m'accusait d'un crime que je n'avais pas fait ! POurquoi ? POurquoi encore cet oeil ? QU'avais-je fait de si grave ? POurquoi toujours moi ? Toutes ces questions ssans réponses commençaient à me rendre fou. Tant de pourquoi et jamais de parce que. Et puis, qui c'était ILS ? Je n'en savais rien du tout ! Il devait débloquer, le vieux ! Je levai la tête vers mon Ai-san et me calma instantanément. Heureusement qu'il était là, lui ! IL avait haussé un sourcil, comme pour me demander de quoi parlait le vieux.

-Je ne sais pas... Je ne sais pas de quoi on m'accuse encore... Il doit débloquer, le vieux... enfin bon, laissons le là. J'aimerais retourner chez les loups pour y déposer Reel et chez Ama, pour dire que nous partons. Il est l'heure de rentrer à la maison, Chopper doit se faire un sang d'encre maintenant. Tu viens ?

Main dans la main, nous retrounâmes chez les loups. Sur le chemin, le petit loup s'était réveillé et il grogna lorsque je le posai au sol devant sa tanière en partant. Il hurla de tristesse, me suppliant de ne pas le laisser. Je m'étais accroupi en face de lui pour lui faire promettre de faire tous ses exercices chaque jour et de devenir un brave loup. Je lui promis à mon tour de revenir le voir mais surtout, de ne jamais l'oublier. Après quoi, il me laissa partir. Je l'entendis hurler une dernière fois. Il allait me manquer, ce petit. Mais bon, il avait sa meute ici, et non chez nous. De plus, je vois mal Zorro accueillir encore quelqu'un chez nous ! Nous passâmes chez la vieille et lui dit juste au revoir. Elle ne s'attrista pas, mais je sentais un pincement au coeur. Après l'avoir encore remercié, nous sortîmes de la forêt, en prenant la route pour la maison. Je regardais la forêt une dernière fois avant de me retourner pour de bon. C'était fini. LA fin d'une aventure. Je n'avais pas été glorieux, mise à parrt pour la fin, mais ça resterait dans mes souvenirs. Je m'arrêtai tout à coup, sans aucune raison. Rentrer che znous, appeler l'équipage, retrouver Chopper... Tout cela me faisait plaisir, mais aurais-je autant de temps juste avec mon Zorro ? J'en avais pris l'habitude, de l'avoir pour moi, et moi pour lui. Je compris alors la jalousie de mon bretteur. Evidement, c'était pas évident de tout maitriser. Avant de continuer ma route, j'avais juste souri avant de passer mes bras autour de ses épaules et de cacher ma tête dans son cou.

-Ce qui m'appartient t'appartient à son tour.
L'échange des âmes s'était fait.
Miram ama abielu, et ceux pour toujours
Juste un dernier instant avant de rentrer


C'était uen chanson elfique que j'avais apprise, il y a longtemps. Je n'avais pas vraiment compris le véritable sens de tout ça avant aujourd'hui. Les quelques mots elfiques étaient là pour dire "je t'aime" mais il ne l'avait surement pas compris, alors je lui répétais juste une fois ces mots avant de l'embrasser dans le cou. Je ne bougeais pas avant un moment. En fait, j'étais tellement bien comme ça que mon corps ne voulait pas se détacher de mon amour. Je restai encore un long moment comme ça avant de m'écarter tout doucement pour reprendre la route avec lui.

Si jamais ton âme reste attaché à ton corps,
Lors de l'échange des âmes, tu ne pourras pas te retourner
Si ton rêve a un prix trop élevé pour le payer,
Lorsque tu le donneras, il sera trop lourd pour lui
Si tu préfère la force à la douceur,
Alors ton monde ne sera fait que de violence et de désespoir

Si jamais tu peux tout confier à celui que tu aimes,
Le passage sera alors ouvert

Grimoire des vieux sortilèges
Poème sur l'échange des âmes
Wellimar


[Je te laisse le mot de la fin ^^]

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m


Dernière édition par Sanji (Kiiro) & Areru le Ven 10 Sep - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Zorro
Modow' Zorro alias Katana, bretteur fanatique de sabres
Zorro

Messages : 402
Date d'inscription : 13/09/2009

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Humain

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Sep - 21:28

C'est vrai que Zorro ne voulait pas vraiment l'achever, à vrai dire il avait vraiment pitié de ce vieux sans défenses... Mais il voulait savoir l'avis de Sanji au cas ou... Son blondinet était du même avis que Zorro, il ne fallait pas l'achever mais son coq lui posa une question.

-Dis, Ossan, on peut savooir pourquoi tu nous as ensorcelé avec un sort aussi puissant ? Je veux bien croire que le fait que je t'ai menti et ce qu'a fit Zorro t'avait énervé, mais ce n'était pas une raison valable pour un tel sort. Pour un truc d'une telle ampleur, tu dois avoir une autre raison, non ? Si ce n'est pas nos primes, ni nos paroles... Alors qu'est ce que c'est ?


Sanji avait raison, pourquoi avoir fait tout ca , alors qu'il n'avaient rien fait de trés mal ? Certes Zorro s'était exprimer d'une facon... Hum... Incorrecte ! Mais même ! Ce n'était pas une bonne raison !

-Je vois... Tu n'es pas aussi irréfléchi que je ne le pensais, tout comme ton ami. En effet, j'avais une autre motivation. C'est cette fameuse mèche blonde, ou plutôt ce qu'il y a en dessous. Tu as un llourd crime là dessous, et tu n'as pas payé. ILS te cherchent, et ILS m'ont demandé de l'aide. Pour que tu paies.

En vérité, ici c'était Sanji le génie, oui Zorro était intelligent aussi, mais la, il était un peu paumé car il avait assez mal "dormit" et quand il dort mal c'est pas bon signe... Quoi ? Alors... Sanji avait des dettes à regler ? Mais... N'avait-il pas dit que le vieux monsieur lui avait donné ? Zorro plissa les yeux et il mit la main sur son fourreau au cas ou ca deviendrait plus grave.

-Attends, qu'est ce que tu racontes ? De quel crime tu parles ? De quoi m'accuse t-on encore

Zoro fronca les sourcils, le vieux répondit.

-Ton oeil ! La pierre de ton oeil ! TU ne l'as pas payé à que je sache ! Et ILS attendent toujours ! Maintenant que tu l'as pour oeil, il faut que tu donne un équivalent !

Ce ton était bien trop arrogant, Zoro cria au vieux.

-FERME LA ! Ne parle pas à Sanji-kun sur ce ton la ! Tu continue comme ça, je met fin à ta misérable vie !

Oui, Zorro pouvait être cruelle mais c'était pour la bonne cause, selon lui.. Comme ci de rien était, Sanji poursuivit.

-De quoi tu parles ? C'est Jiisan qui me l'a donné. Un vieil homme ! Je ne vois pas pourquoi je devrais payer quoique ce soit !

Mmh, tout s'embrouillait dans la tête verte du pauvre Zorro ! Apparament il y avait un mal entendu ? Zorro serra les dents, le pauvre vieux continuait comme ca et il ne ressemblerait vraiment plus à rien !


-Ah, mon frère... Oui, il te l'a donné mais il n'a pas pu payer pour toi. Quel idiot, celui-là ! Ce n'est qu'un bon à rien ! Il a été arrêté lui aussi, et ça srea ton tour, si tu n'as pas ce qu'ils veulent ! Tu n'aurais jamais du sortir d'ici !

Zorro grogna et il allait prendre son sabre, quand Sanji assoma le mage avec son pied, Zorro esquissa un sourire, bien joué ! Mais Zorro haussa un sourcil, car il n'avait rien compris à cette histoire... Son ange blond lui répondit.

-Je ne sais pas... Je ne sais pas de quoi on m'accuse encore... Il doit débloquer, le vieux... enfin bon, laissons le là. J'aimerais retourner chez les loups pour y déposer Reel et chez Ama, pour dire que nous partons. Il est l'heure de rentrer à la maison, Chopper doit se faire un sang d'encre maintenant. Tu viens ?

Ouais c'est vrai, il devait être complétement fou ce vieux ! Il avait certainement pété un cable ? Enfin bref, Zorro hocha la tête et main dans la main ils se dirigérent chez les loups, Sanji avait dit au revoir à son chiot et Zorro avait caresser la tête de l'animal, puis ils partirent. Ensuite ils passérent chez ama et ils lui dirent un bref au revoir. En chemin, Zorro se demandait si ils auraient un peu de temps à eux deux... Seuls, en vérité il se le demandait un peu tout le temps ! Sanji s'arrêta, Zorro aussi pour ne pas s'éloigner trop de lui, Sanji passa ses bras autour des épaules du bretteur puis il mit sa tête dans le cou de Zorro ce qui le fit légérement frissoner. Il sourit et déposa sa tête sur les cheuveux de Sanji, Il était si bien ici... Qu'il n'aurait jamais voulu partir, la douce odeur de son blond...


-Ce qui m'appartient t'appartient à son tour.
L'échange des âmes s'était fait.
Miram ama abielu, et ceux pour toujours
Juste un dernier instant avant de rentrer


Le jeune escrimeur ne comprenait pas vraiment ces paroles mais il s'en fichait, il se contentait d'apprécier la douce odeur de Sanji... Le nez dans ses cheuveux il aurait voulut rester comme ca un moment, alors quand Sanji se sépara doucement de Zorro, celui ci laissa échapper une petite plainte, comme pour dire " Non, reste ! "...


_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 3dspdgq01h
Revenir en haut Aller en bas
Sanji (Kiiro) & Areru
Sanji, meilleure amie de Patate Verte Zorro & la Co-Fondatrice givrée
Sanji (Kiiro) & Areru

Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 25
Localisation : A toi de trouver !

Identité du personnage
Affinités:
Projets:
Espèce: Elfe des forêts / Phénix

La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitimeSam 11 Sep - 17:53

Lorsque je m'écartai de Zorro, celui-ci râla un peu, comme pour me demander de rester. MOi aussi, j'aurais voulu rester indéfiniment là ! Mais il fallait pourtant bien rentrer un jour. Et puis, nous serions mieux chez nous qu'ici, en plien milieu d'un territoire de guerre. Néanmoins, comme si mon corps ne voulait pas écouter mon esprit, j'avais reposé ma tête contre son cou. MOi non plus, je ne voulais pas quitter son étreinte. Finalement, la raison prit le dessus. Je lui dis :

-D'abord, on rentre... Ensuite, tu auras ce que tu voudras... D'accord ?

Toujours doucement, je m'écartai de lui, mais cette fois, décidé à rentrer à la maison. Nous aurions tout le temps qu'il faudra pour se câliner là-bas. Et puis, je m'inquiétais un peu pour CHopper quand même. En tenant mon amour par la main, c'est ainsi que nosu rentrâmes chez nous. L'aventure avait pris fin, et maintenant, nous ne demandions qu'un instant de répit.


FIN (suite dans le prochain rp)

_________________
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 S4ryohwnm6

Spoiler:
 


La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 0gi4c4jy0m
Revenir en haut Aller en bas
http://Setonaikai.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]   La chasse aux papillons [Zorro/Sanji] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse aux papillons [Zorro/Sanji]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Chasse a l'écrevisse géantes
» Première chasse. (PV Simalia)
» Chasse à l'as [PV]
» Chasse en terres Connues [PV Natsumi]
» ♫ Fiche Technique ♫ ♪ Bara Emi ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yononaka Tori Haka :: Les Terres des Loups-Garous :: La Forêt Sombre-
Sauter vers: